Quelles sont les aides au financement d’une formation pour adulte ?

Quelles sont les aides au financement d’une formation pour adulte ?

Vous avez comme projet de vous former et vous êtes en recherche d’informations au sujet des diverses options à votre portée pour le financer ? Voici un article pratico-pratique afin d’aller droit au but et savoir quelle aide financière existe pour faire une formation pour adulte. Solutions et organismes de financement selon votre situation professionnelle : suivez le guide !

Le CPF : la principale aide financière à la formation pour adulte, accessible à tous

Le compte personnel de formation, ancien droit individuel à la formation (DIF), est un dispositif de cumul de droits exprimés en euros. Il vous permet de financer le coût de votre action de formation, sous réserve qu’elle y soit éligible. Son montant est mobilisable, partiellement ou totalement, à tout instant de votre vie professionnelle et peut être complété par d’autres solutions de financement.

Aller plus loin : Quelle est la différence entre le CPF, le CIF, DIF et Fongecif ?

👉 Qui est concerné par le CPF ? Toutes les personnes actives sur le marché du travail accumulent des droits sur leur compte CPF, selon des modalités variables en fonction des situations professionnelles :

  • les salariés, en CDI, CDD, contrat de professionnalisation ou intérimaire ;
  • les indépendants ;
  • les agents de la fonction publique ;
  • les intermittents du spectacle et les artistes auteurs.

👉 Vous êtes demandeur d’emploi : votre CPF peut être mobilisé pour vous former, mais il n’est pas alimenté en cas de versement de l’allocation de retour à l’emploi (ARE).

Salarié : vos solutions selon votre contrat et votre projet

👉 Le projet de transition professionnelle : ce dispositif est accessible si vous êtes en CDI, CDD ou en intérim (sous certaines conditions). Vous pouvez y recourir afin de renforcer vos compétences professionnelles actuelles ou de vous reconvertir vers un nouveau métier. Anciennement appelé congé individuel de formation (CIF), le PTP vous permet de réaliser une formation financée grâce à votre CPF pendant votre temps de travail. Votre salaire est ainsi maintenu.

👉 Le plan de développement des compétences de votre entreprise : il vous donne accès à diverses actions de formation obligatoires ou optionnelles en lien avec votre activité salariée, que vous soyez en CDI, CDD ou travailleur temporaire. Votre cursus sera ainsi financé par votre employeur avec maintien de rémunération s’il se déroule pendant vos heures de travail.

👉 La reconversion ou la promotion par l’alternance (Pro-A) : ce financement est réservé aux employés dont la qualification professionnelle est inférieure à un bac + 3 et en CDI, en CUI ou en CDD (pour les sportifs ou entraîneurs professionnels). Il s’agit d’un parcours réalisé en alternance dans l’entreprise actuelle, qui permet ainsi de se former en étant rémunéré.

💡 Vous travaillez dans le secteur privé et êtes exposé à des facteurs de risque ? Renseignez-vous sur le compte professionnel de prévention (C2P).

Demandeur d’emploi : une grande diversité d’aides à la formation

Vous pouvez solliciter votre conseiller Pôle Emploi au sujet des financements et indemnisations envisageables dans le cadre de votre projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE).

👉 L’aide individuelle à la formation (AIF) : la cohérence de votre formation avec votre projet professionnel est validée par votre conseiller ? Les autres solutions de financement (CPF, région, etc.) sont insuffisantes, voire inaccessibles ? Cette aide peut en partie ou totalement couvrir le coût de votre formation, à elle seule ou à titre d’abondement.

👉 L’action de formation conventionnée (AFC) : elle consiste en des cursus gratuits, qualifiants ou professionnalisants et définis selon les besoins de chaque région.

👉 L’action de formation préalable au recrutement (AFPR) et la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) : vous avez trouvé un employeur, mais vous avez besoin d’être formé avant votre prise de poste ? Selon le contrat signé, Pôle Emploi peut prendre en charge vos frais de formation.

👉 L’allocation de retour à l’emploi-formation (ARE-F) : il s’agit du maintien du versement de votre ARE si vous en bénéficiez et si votre formation est reconnue par le PPAE ou financée avec votre CPF.

💡 À savoir en tant que demandeur d’emploi :

  • vous avez aussi accès à l’alternance et donc aux contrats de professionnalisation (votre formation est alors financée par votre employeur et vous percevez une rémunération) ;
  • vous pouvez solliciter un financement par les collectivités locales (régions, municipalités, etc.) si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, à l’APEC (pour les cadres) ou à Cap Emploi (pour les travailleurs en situation de handicap).

Les autres situations professionnelles : les aides au financement de votre formation pour adulte selon votre activité

Vous êtes…

👉 Fonctionnaire : vous pouvez vous tourner vers le congé de formation professionnelle (CFP), spécifique à la fonction publique.

👉 Intérimaire : en plus du CPF et du PTP, vous pouvez aussi envisager un contrat de professionnalisation.

👉 Indépendant : le fonds d’assurance de formation (FAF) peut financer votre cursus sous réserve que vous ayez payé votre contribution à la formation professionnelle. Peuvent aussi vous aider :

  • l’AGEFICE si vous exercez dans les domaines du commerce, de l’industrie ou des services ;
  • le crédit d’impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise ;
  • le FAF-PM pour les médecins libéraux ;
  • le FIF-PL pour les professionnels libéraux non médicaux.

👉 Intermittent du spectacle ou artiste auteur : l’AFDAS (OPCO du secteur culturel) peut aussi, selon les cas, subvenir à vos besoins de financement.

👉 Bénéficiaire du RSA : selon votre situation et si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, vous pouvez toucher l’aide personnalisée au retour à l’emploi (APRE).

Vous l’aurez ainsi compris, les aides financières à la formation pour adulte sont multiples… Prenez le temps de bien vous renseigner sur celle qui vous correspond le mieux, une étape indispensable pour se former en toute sérénité.

À lire aussi : Comment faire une formation professionnelle quand on a plus de 50 ans ?