Faire une formation professionnelle quand on a plus de 50 ans : on vous aide à choisir !

Accueil > Blog > Faire une formation professionnelle quand on a plus de 50 ans : on vous aide à choisir !

Quinquagénaire, vous souhaitez donner un coup de boost à votre carrière ? Faire une formation professionnelle quand on a plus de 50 ans, voilà une excellente idée ! Et ce, que ce soit pour renforcer une expertise actuelle ou à l’inverse apprendre un tout nouveau métier. Mais quels cursus sont accessibles à cet âge ? Et en cas de reconversion, certains secteurs d’activité sont-ils à privilégier ?

Si vous êtes en recherche d’informations et de conseils, vous êtes au bon endroit : on vous guide pour savoir vers quelle formation professionnelle se tourner après 50 ans !

Qualifiants, certifiants, diplômants… Les différents cursus accessibles pour reprendre ses études après la cinquantaine

Les formations pour adultes, qu’elles soient envisagées après 50 ans ou avant, relèvent de la formation continue et sont ouvertes aux apprenants de tout âge. Elles s’adressent aussi bien aux salariés qu’aux indépendants ou aux demandeurs d’emploi. Afin de choisir celle qui vous convient, il s’agit d’être au clair avec le but de votre projet afin de le situer parmi les objectifs de la formation professionnelle.

👉 Vous souhaitez maintenir votre employabilité dans votre secteur d’activité actuel en développant un savoir-faire précis qui renforcera votre expertise ? Les formations qualifiantes, d’une durée de quelques jours à quelques mois, sont alors une bonne option.

👉 Vous voulez acquérir des compétences afin d’accéder au monde du travail ou vous reconvertir pour changer de métier à 50 ans ? Que vous soyez diplômé ou à l’inverse, sans diplôme, deux possibilités s’offrent à vous…

  • Les formations certifiantes permettent d’apprendre l’ensemble des connaissances et des compétences propres à une profession spécifique. Il peut s’agir d’un certificat de qualification professionnelle, d’un titre professionnel, etc. Les enseignements durent en général entre quelques mois et un à deux ans.
  • Les formations diplômantes sont à envisager en vue de se diriger plus largement vers un secteur d’activité. Bac pro, CAP et BTS restent des études relativement courtes, en général plus professionnalisantes que les licences, exception faite des licences pro. Masters et doctorats sont aussi envisageables, mais leur accès et donc la durée totale de votre parcours de formation seront pondérés par votre niveau d’études initiales.

💡 Une bonne alternative à connaître : le VAE (validation des acquis de l’expérience) permet, selon les situations, d’obtenir un diplôme sans reprise d’études.

Aller plus loin avec l’article sur la différence entre une formation certifiante et une formation diplômante ?

Financements et métiers porteurs à considérer pour savoir quelle formation professionnelle choisir après 50 ans

Envisager de se former n’est pas toujours rassurant passé la cinquantaine. Entre autres, la crainte d’une perte de salaire et son impact sur la retraite peuvent représenter un frein, surtout en cas de reconversion. Cela dit, plusieurs points sont à considérer :

  • selon l’éligibilité de l’organisme de formation, diverses solutions de financement existent, tels l’AIF (Pôle Emploi), ceux des conseils régionaux, le CPF (dont le montant augmente avec les années de salariat), le projet de transition professionnelle, etc. ;
  • une rémunération est parfois possible via l’allocation de retour à l’emploi (ARE) si vous êtes salarié, ou encore le versement d’un salaire sous contrat de professionnalisation (pour les formations en alternance) ;
  • la meilleure connaissance de soi acquise avec l’expérience s’ajoute à l’efficacité des enseignements pour adultes, combo propice à la réussite des projets de formation et de reconversion.

💡 Des accords et plans d’action existent afin de valoriser l’embauche des seniors ainsi que des aides et des dispositifs pour aider à leur réinsertion professionnelle.

Si le lancement et le développement d’une nouvelle activité sont ainsi favorisés, il convient aussi de tenir compte du marché du travail. Se former ou se reconvertir… Oui, mais dans quoi ? Zoom sur quelques secteurs d’activité qui recrutent les seniors :

  • les milieux de la santé, de la distribution, des nouvelles technologies, du BTP ou encore du commerce pour les candidats expérimentés ;
  • les services comptables et juridiques au sein des entreprises ;
  • les métiers de l’aide à la personne ;
  • l’hôtellerie et la restauration ;
  • l’environnement ;
  • le numérique ;
  • les professions de consultant ou de formateur.

Nos conseils pour faire une formation professionnelle quand on a plus de 50 ans, et la réussir !

✔ N’hésitez pas à réaliser un bilan de compétences pour mettre en lumière vos points forts ainsi qu’un stage afin de vous confronter à la réalité du terrain. Vous pourrez ainsi vous conforter dans le choix de votre formation et vous lancer l’esprit serein.

✔ Si vous êtes salarié et que vous souhaitez vous reconvertir, prenez le temps de bien préparer votre projet professionnel avant de démissionner et ainsi bénéficier de l’ARE.

✔ Côté CV et candidature, misez sur les hard et soft skills qui se renforcent avec l’âge : expertise technique et managériale, maturité relationnelle, meilleure gestion du stress et des priorités sont des atouts très appréciés des recruteurs et des clients.

Parmi notre catalogue de plus de 260 cursus courts et sur mesure, vous souhaiteriez savoir quelle formation professionnelle est idéale après 50 ans ? Nous sommes à votre disposition afin de vous renseigner et de vous accompagner dans votre projet vers une nouvelle carrière !