Qu’est-ce que le Datadock ? Définition, fonctionnement et intérêt

Qu’est-ce que le Datadock ? Définition, fonctionnement et intérêt

C’est quoi, le Datadock ? Eh oui, voilà un mot qu’on entend et lit un peu partout dès que l’on se plonge dans le milieu de la formation professionnelle continue. « Système de référencement » en serait une définition certes correcte, mais réductrice. Dans ce cas, qu’est-ce que le Datadock ? Et comment savoir si une formation y est référencée ? Points clés de sa création, de sa mise en œuvre et de son fonctionnement : on vous explique.

Les bases pour bien comprendre c’est quoi, le Datadock

En 2014, la loi no 2014-288 du Code du travail est venue significativement réformer le secteur de la formation professionnelle continue en France. Elle instaure entre autres le CPF (compte personnel de formation) et impose à travers l’article L. 6316-1 ce qui va être à l’origine du Datadock : les organismes financeurs (OPCO et OPACIF) ont désormais la responsabilité de contrôler et de suivre la qualité des organismes formateurs auxquels ils versent des financements.

Le 30 juin 2015, la création du décret no 2015-790 apporte plus de précisions au sujet de cette nouvelle responsabilité. Six critères de qualité y sont ainsi exposés :

  1. l’identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé ;
  2. l’adaptation des dispositifs d’accueil, du suivi pédagogique et d’évaluation aux publics de stagiaires ;
  3. l’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation ;
  4. la qualification professionnelle et la formation continue des personnels chargés des formations ;
  5. les conditions d’information du public sur l’offre de formation, ses délais d’accès et les résultats obtenus ;
  6. la prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires.

Il importe alors aux divers financeurs paritaires et publics de répondre à ces nouvelles exigences gouvernementales. Les OPCO (opérateurs de compétences) et le Fongecif (Fonds de gestion des congés individuels de formation) s’associent donc en 2016 afin de former un groupement d’intérêt économique, le GIE D2OF. En 2017, ce groupe crée une base de données commune et numérique ayant pour but de référencer les organismes de formation continue dont les prestations répondent à ces six critères de qualité : le Datadock.

Quelques précisions utiles pour découvrir comment fonctionne le Datadock

Au-delà de son enjeu légal, ce système de référencement tend à faciliter les démarches relatives au partage d’informations entre les différents acteurs du secteur. Tout centre ou organisme de formation pour adultes peut donc ouvrir un compte Datadock de façon autonome. Sa crédibilité administrative et andragogique y est ensuite évaluée à travers 21 indicateurs de qualité, définis par le GIE D2OF afin de préciser les six critères énoncés dans le décret no 2015-790.

💡 Le Datadock est apparu en réponse à la diversification et à l’amplification de l’offre de formation professionnelle continue. Il concerne donc tout type de cursus, qu’il s’agisse d’enseignements en présentiel, en distanciel, en e-learning ou bien d’alternance.

Suite à l’étude des éléments de preuves et à l’éventuelle validation du dossier, l’organisme candidat bénéficie alors du statut « référençable » qui lui permet :

  • de proposer des formations « datadockées » qui peuvent donc apparaître dans les catalogues des divers organismes financeurs ;
  • d’apposer le logo Datadock sur son site internet et sa documentation.

💡 Le référencement n’est pas garanti « à vie » : l’article L. 6316-1 exigeant le suivi de la qualité des actions de formation, des contrôles réguliers en déterminent le maintien, ou l’arrêt. Dans ce cas, comment savoir si une formation est référencée Datadock, avec certitude ? Bien que l’usage du logo soit strictement réglementé, les abus sont possibles.

L’idéal reste donc de vérifier que le prestataire choisi apparaît sur la liste publique des organismes de formation du ministère du Travail.

Ce qu’il faut retenir sur la question « qu’est-ce que Datadock ? »

En somme, cet outil représente bien plus qu’une base de données. Il atteste avec transparence, clarté et précision du sérieux des organismes référencés, de leurs intervenants et de leurs prestations : cela en fait un gage de confiance précieux aux yeux des financeurs et des apprenants.

Datadock profite en cela pleinement au développement professionnel en facilitant les demandes de financements et donc l’accès à la formation. Un avantage indéniable pour tout travailleur actif ou demandeur d’emploi, désireux d’approfondir son expertise actuelle ou de se reconvertir.

À lire aussi : Tout savoir sur le financement de la formation professionnelle.

💡 Qualiopi et Datadock : quelle différence ? Si leurs objectifs sont similaires, seul le premier donne lieu à une certification. La marque Qualiopi se base en effet sur des critères encore plus pointus, répondant au référentiel national de qualité. Elle est devenue obligatoire depuis le 1er janvier 2022 pour tout organisme formateur souhaitant accéder aux financements publics et mutualisés.

Savoir c’est quoi le Datadock, c’est donc aborder le monde de la formation pour adulte avec plus de lisibilité afin de choisir un cursus de qualité. StraFormation, centre « datadocké », vous conseille et vous accompagne dans votre évolution professionnelle.